Armand Lafont et André Santerre présentent l'exposition.

 

Assemblée constitutive du 14 août 1983 - de gauche à droite : Raymond Gabarre, Laurent Cabaneau, André Santerre,  Armand Lafont, Marcelle Ortet, André Ortet, Régis Loubes, xxx et Huguette Lamarsaude (de dos).

 

 

ARMAND LAFONT  -  ANDRE SANTERRE

 

 

 

Les Précurseurs et Fondateurs

 

de l’Association :

 

 

Les Cartophiles Ariégeois

 

 

 

 

  

Suite au Conseil d'Administration, réuni le mercredi 23 juillet 2017,

 

l'histoire de la création

 

de l'association cartophile s'est vue

 

confiée à André Ortet, toujours

 

membre actif et cartophile depuis la fin de l'année 70.

(voir ci-dessous) 

 


         L'Association des Cartophiles Ariégeois a été officiellement créée lors de l'Assemblée Constitutive, réunie dans le salon d'honneur de la Mairie de Saint-Girons le 14 août 1983.

 

            Dernier "survivant" des membres fondateurs de cette formidable aventure, qui perdure encore aujourd'hui, il me parait important de préciser l'origine de notre association.

 

            Plus de 34 années ont passé, je souhaite aujourd'hui apporter un éclairage particulier sur les deux personnages essentiels, qui furent au cœur et à l'origine de notre vocation de collectionneurs, et à qui nous devons notre passion génératrice de tant de bonheur, il s'agit d'Armand LAFONT et de son ami André SANTERRE.

 

            Armand LAFONT, chef d'entreprise dans la région Parisienne, mais originaire de La Bastide de Sérou,  peut être considéré comme le pionnier de la Cartophilie en Ariège. Ce collectionneur passionné a très vite compris l'intérêt patrimonial de la carte postale ancienne, que ce soit au niveau du cliché, reflet quotidien de la vie de nos anciens, ou au verso, à la lecture de la correspondance, véritable témoignage d'un passé à jamais révolu.

 

            Armand LAFONT avait cette passion pour sa terre du Séronais dont sa famille était issue, et cet intérêt pour ses racines, l'a conduit tout naturellement à amasser, au fil des ans, une collection extraordinaire de cartes postales et documents anciens, véritable trésor pour notre patrimoine.

 

            Dans le même temps, André SANTERRE, Nantais d'adoption, ayant épousé une Saint-Gironnaise, ne manquait pas tous les étés de s'installer à Saint-Girons où il aimait se ressourcer. Lui aussi, de son côté, nourrissait la même passion pour sa ville de Nantes, pour La Fontaine, natif comme lui de Château-Thierry, et déjà il se dépensait sans compter pour animer son association des Cartophiles du Pays Nantais.

 

            Inévitablement, ces deux personnages, tous deux passionnée par cette "manie" diraient certains, de collectionner ces images du passé, ne pouvaient que se rencontrer un jour.

 

            A la fin des années 70, Armand invita André, chez lui à La Bastide de Sérou, et lui présenta sa collection, déjà très conséquente. Il faut dire qu'André Santerre, comptant de nombreux amis dessinateurs et illustrateurs, était à ce moment là plus particulièrement attiré par la carte postale moderne. De cette rencontre allait naître une profonde amitié et complicité, entre deux personnages à la fois différents et complémentaires. André bouillonnait d'idées et de projets, hyper actif, toujours confiant, jamais découragé, Armand, calme, posé, débonnaire, heureux lorsqu'il pouvait faire partager sa passion.

 

            Ainsi, tous les étés, Armand et André se retrouvaient, et l'on peut imaginer leurs discussions ayant pour thème leurs dernières découvertes.   

 

             C'est tout naturellement que les 11-12 et 13 août 1979, nos deux amis organisent une exposition de cartes postales du Couserans à Saint-Girons. Ce tout premier évènement cartophile à Saint-Girons fit le bonheur des visiteurs et fut marqué par l'édition d'une carte moderne reproduisant un cliché de montreur d'ours de Fauré.

 

            Deux années plus tard, les 8 et 9 août 1981, Armand et André récidivent, et organisent à la Mairie de La Bastide de Sérou, la première Bourse d'échange cartophile en Ariège. A cette occasion, ils éditent à nouveau deux cartes postales, l'une reproduisant le dessin de la diligence de Foix-Saint-Girons, et l'autre une photo ancienne, document inédit, d'un attelage de chiens à La Bastide de Sérou.

 

            Le hasard a voulu que ce jour là, au retour de vacances, j'aperçois sur la façade de la mairie de La Bastide de Sérou, une banderole indiquant une exposition. J'étais beaucoup plus jeune, j'avais la vie devant moi…je m'arrête ! Je découvre alors un salle copieusement décorée de panneaux d'exposition où sont présentées des cartes postales du Couserans, rien que des originaux ! Assis près d'une table, Armand et André que je ne connaissait pas encore, accompagnent ma visite et me font rapidement partager leur passion…Cette rencontre fut pour moi décisive. J'ai découvert ce jour là un monde qui m'était étranger, les montreurs d'ours, les mines, les stations thermales, les tramways du Couserans, bref, j'étais émerveillé!

 

            Je n'oublierai jamais cette journée… en quittant la Mairie de La Bastide de Sérou, ma décision était prise, je partais de rien, mais j'allais moi aussi être un collectionneur!

 

             Alors, Armand, André, vous avez orienté ma vie vers une passion, qui m'anime encore aujourd'hui, qui m'a procuré tant de joies au gré de mes découvertes, alors pour tout ce que vous m'avez apporté, je vous dis Merci!

 

             Enfin après ces quelques années de fonctionnement en binôme, nos deux amis décident d'asseoir de façon plus pérenne la passion de leur vie en créant en Couserans l'Association des Cartophiles Ariégeois, à l'image de ce qu'avait réalisé André en pays Nantais.

 

            La collection d'Armand fut largement mise à contribution en ce mois d'août 1983, pour présenter au public Saint-Gironnais une magnifique exposition dans le salon d'honneur de la Mairie.

 

            Le 14 août 1983, Armand LAFONT, André SANTERRE, Marcel SUTRA, André ORTET, Marcelle ORTET, Laurent CABANEAU, Régis LOUBES, José BELAICHE, Roger SENTENAC, Raymond GABARRE et Huguette LAMARSAUDE se réunissent au sein même de cette exposition. Cette Assemblée constitutive allait jeter les bases d'un mouvement dédié à la préservation du patrimoine Ariégeois. Trente quatre ans plus tard, les Cartophiles Ariégeois sont toujours présents, fidèles à leurs objectifs.

 

            Le premier bureau de l'Association fut le suivant:

            Président: André SANTERRE

            Vice Président: Armand LAFONT

            Trésorier: Régis LOUBES

            Secrétaires: André et Marcelle ORTET

 

 Le siège Social de l'association étant la Mairie de La Bastide de Sérou.

         

            Ainsi, avant même la création de notre association, nos deux précurseurs que furent Armand LAFONT et André SANTERRE avaient œuvré durant quelques années à jeter les bases de ce que nous sommes aujourd'hui.

 

            La réserve naturelle d'Armand LAFONT l'a toujours placé dans l'ombre de notre premier Président, il est temps aujourd'hui de lui rendre l'hommage qu'il mérite, sans lui, les Cartophiles Ariégeois ne seraient pas ce qu'ils sont.

                                                                                              André. ORTET

 

 

PLUS : un des derniers bulletin intégralement réalisé par André Santerre

 

Pour l'Ariège :

Sous la Révolution française, plusieurs communes de France sont renommées (environ 1 200 villes ou villages) d'un nom révolutionnaire. Par un décret du 25 vendémiaire an II (16 octobre 1793), la Convention nationale (septembre 1792-octobre 1795) demande aux « communes qui ont changé de nom depuis l'époque de 1789 de faire passer au comité de division la nouvelle dénomination ».

 

 

Commune                                            Nom révolutionnaire                                                      Notice Ehess-Cassini

 

 
Carla-le-Comte (devenue Carla-Bayle) Carla-le-Peuple                                                                       6943
Château-Verdun Liberté-Verdun                                                                       8717
Saint-Girons Lunoque                                                                     32191
Saint-Lizier Austrie-la-Montagne                                                                     32988
Saint-Michel Barra                                                                     33670
Saint-Ybars Mont-Sauveterre                                                                     35029

 

Le territoire communal change :

 

Saint-Girons absorbe, entre 1790 et 1794, la commune de Lédar

   
   
   
 

 


 

Regardez bien ces trois photos de cartes postales et clichés (les dates sont celles des clichés) du clocher de Saint-Girons (Ariège)


Carte Postale datée de 1878, le clocher n'affichait pas encore les heures
Carte Postale datée de 1878, le clocher n'affichait pas encore les heures


Carte Postale de 1884, les heures s'affichent sur le clocher de la ville
Carte Postale de 1884, les heures s'affichent sur le clocher de la ville

Superbe cliché (plaque de verre) de M. Trutat. Toujours pas de cadran en 1882
Superbe cliché (plaque de verre) de M. Trutat. Toujours pas de cadran en 1882

éphéméride des cartos

- Sem.